Le Machaon 2017-03-23T23:57:30+00:00

Le Machaon (Papilio Machaon)

Papillon Machaon
Le Machaon est un papillon relativement large caractérisé par ses grandes ailes ornées d’une « queue » ou prolongement à leur extrémité postérieure. Présent sur tout le territoire de France métropolitaine, il est cependant une espèce protégée dans certaines régions d’Europe de l’Est. Le papillon Machon se distingue par ses longs vols planés et les couleurs contrastées jaune et noire de ses ailes.

Fiche d’identité du papillon Machaon

Les noms communs associés à ce papillon sont :

  • Le Machaon
  • Le Grand Porte-Queue
  • Queue d’Hirondelle
  • Le Grand Carottier
  • Un Porte-Queue

Son nom scientifique est le Papilio Machaon.

Famille : Papilionidae; Sous-Famille : Papilioninae ; Genre : Papilio

Le Machaon est un papillon diurne, c’est-a-dire qu’il est actif durant le jour.

Comment reconnaitre le Machaon ?

Longueur : De 30 a 90 mm

Couleurs : Les ailes sont jaune clair avec des bordures noires contenant des cercles bleus et une tache circulaire rouge sur le bord postérieur des ailes.

Caractéristiques physiques : Le Machaon est d’une envergure relativement large en comparaison aux autres papillons communs en France. Ses ailes sont caractérisées par un prolongement fin à leur extrémité. Le nom de « porte-queue » est dérivé de cette caractéristique.

Contrairement a d’autres papillons, le dimorphisme (c’est-a-dire la différence entre males et femelles) est très faible. Une différence notoire est que la femelle est légèrement plus grande que le male et son abdomen peut être plus arrondi avant la ponte.

Aile du Machaon

A ne pas confondre avec :

  • Papilio hospiton
  • Papilio alexanor

Le Papilio hospiton est très similaire au Machon. Une manière de les différencier est de regarder les motifs et couleurs des ailes : Par exemple, les taches de couleur qu’on peut nettement distinguer chez le Machon sont plus diffuses chez le Papilio hospiton. Si on regarde le dessous des ailes, on verra ainsi que la tache rouge est clairement délimitée chez le Machon et confondue avec le noir du Papilio hospiton.

Le Papilio hospiton a également un prolongement plus petit à l’extrémité des ailes.

La chenille : La chenille du Machaon se caractérise par sa couleur verte ponctuée de taches noires allongées.

Habitat

Le papillon Machaon affectionne les prairies dégagées à altitude modérée.

Ce papillon aime les espaces sauvages et on ne le trouve que rarement dans nos jardins.

Distribution géographique

Le Machaon se trouve dans les climats tempérés de tout l’hémisphère Nord, d’Europe a l’Asie, en passant par l’Amérique du Nord et certaines régions d’Afrique du Nord. C’est un  papillon commun en France métropolitaine et dans toute l’Europe tempérée, à l’exception de l’Irlande. En Grande-Bretagne, il est rarement observé à l’exception notoire de la région de Norfolk Broads qui est peuplée de lacs et étendues d’eau.

Alimentation

La chenille du Machaon affectionne les plantes comme la carotte sauvage ou cultivée, l’aneth, le persil ou le fenouil. Elle se trouve également sur les citronniers et orangers dans les régions orientales.

Ethologie ou comportement caractéristique

Grâce à la grande envergure de ses ailes, le Machaon est un excellent planeur. Il se remarque par ses longs vols planés. Il peut parcourir de grandes distances.

Une caractéristique du Machon comme de tous les Papilionidae est de battre des ailes sans s’arrêter pendant qu’il boit le nectar des fleurs. Ce mouvement est rendu obligatoire à cause du poids relativement élevée de ce grand papillon, pour que son corps de fasse pas trop pencher la fleur.

Dans les Alpes et les Pyrénées, on peut observer le Machon prendre des « bains de boues » ou plutôt se reposer dans la boue pour bénéficier de l’humidité et des substances riches en minéraux.

Le male peut être vu en train de parader dans les hauteurs pour attirer l’attention des femelles.
Chenille du Machaon

Cycle de Vie et Reproduction

Le Machaon est actif du mois d’Avril à Septembre.

Pendant la période de vol, on a typiquement deux générations, voire trois quand les conditions climatiques sont favorables. La première génération de Machons émerge des chrysalides hivernales ; cette génération se reproduit avec l’éclosion de sa progéniture autour de Juillet-Aout.

L’accouplement se fait en général près d’un buisson et peut durer jusqu’à 2 ou 3 heures. Les œufs sont ensuite pondus de manière isolée sur les plantes nourricières telles que les carottes sauvages ou cultivées, le persil, le fenouil.

2 Comments

  1. inconnu October 14, 2017 at 4:11 pm - Reply

    super site rempli d informations genials

  2. inconnu October 14, 2017 at 4:11 pm - Reply

    super site rempli d informations genials

Leave A Comment

*

Send this to friend