Les œufs de papillons

Les œufs de papillons sont constitués d’une coque membraneuse contenant une masse fluide composée du germe de la future chenille et de la nourriture liquide qui est nécessaire pour son entretien et son développement jusqu’à ce qu’elle s’échappe de la coque.

Les formes de ces œufs sont diverses. Certains sont sphériques, d’autres hémisphérique, coniques et cylindriques. Certains sont en forme de tonneau, d’autres ont la forme d’un fromage et d’autres encore ont la forme d’un turban. Beaucoup d’entre eux sont inclinés, certains applatis aux extrémités.

Leur surface est diversement ornée. Elles sont parfois nervurées, les côtes allant du centre vers l’extérieur et vers le bas sur les côtés comme les méridiens sur un globe. Entre ces côtes, on trouve souvent un fin réseau de lignes en relief disposées dans des directions différentes. Parfois, la surface est recouverte de minuscules dépressions, parfois avec une série de petites élévations disposées de manières différentes.

Tout comme il y a une grande variété dans la forme des œufs, il y a aussi une grande variété dans leur couleur. Brun, bleu, vert, rouge, et jaune sont des couleurs communes pour les œufs. Verdâtre ou blanc verdâtre sont d’autres teintes courantes.

Les œufs sont souvent ornés de points et de lignes de couleur plus foncée. Les espèces qui sont liés les uns aux autres montrent leur affinité même à travers la forme de leurs œufs.

Certains des œufs de papillons ont une ou plusieurs structures curieuses connues sous le nom « micropyles » (petites portes), par lequel les spermatozoïdes du male trouvent l’entrée et permettent la fécondation. Ceux-ci peuvent être vus sous un bon microscope.

Les œufs sont pondus sur un plante qui sert également de nourriture sur laquelle les larves, après leur éclosion, sont destinées à vivre. La femelle révèle un merveilleux instinct pour choisir les plantes qui conviennent au développement de la larve. En règle générale, les larves sont limitées dans la gamme de leurs plantes alimentaires à certains genres ou familles de plantes.

Les oeufs sont déposés parfois seuls, parfois en petits groupes, parfois en masse. Les oeufs fertiles, quelques jours après qu’ils aient été déposés, subissent souvent un changement de couleur et il est souvent possible avec une loupe de voir la forme de la petite chenille qui se développe à l’intérieur, à travers la mince enveloppe de l’œuf. Les œufs stériles vont en général se ratatiner rapidement et se dessécher au bout d’un court laps de temps.

La période de temps nécessaire pour le développement de l’embryon dans l’œuf varie. Beaucoup de papillons ont une seule couvée, d’autres produisent deux ou trois générations au cours de l’été dans les climats tempérés, et encore plus de générations dans les climats subtropicaux ou tropicaux. Dans de tels cas, un intervalle de quelques jours, ou quelques semaines tout au plus, sépare le moment où l’œuf a été déposé et le moment de l’éclosion.

Lorsque la période d’incubation ou l’émergence du papillon est arrivée, la petite chenille sort de l’œuf à travers une ouverture pratiquée soit sur le côté ou sur le dessus. De nombreuses espèces ont des œufs qui semblent être munis d’un couvercle, une partie de la coque étant séparée du reste par une section mince qui, lorsque la chenille a atteint la limite de croissance permise par l’œuf, se rompt sous la pression de l’élargissement de l’embryon à l’intérieur. Une partie de l’œuf se détache et le reste adhère à la feuille ou au rameau sur lequel il a été déposé.